Peindre. Être vigilant à ne pas se laisser enfermer par la technique. S’en départir pour l’essentiel. Se départir du superflu, des poids morts, des artifices. Laisser la place au vide, le hasard n’existant pas. Chercher toujours et trouver parfois ce juste équilibre entre l’imaginaire et le réel. Au coeur du réel. « Parfois, tu trouves tout l’univers dans une simple pomme, là, posée négligemment sur une nappe ». En conscience. Dans l’instant.