Bonne année 2019!

Posté par , le 7 Jan 2019  dans Actualités | Aucun commentaire
Bonne année 2019!

Bonne année 2019!

Je souhaite qu’elle nous apporte la paix, la santé et la réussite, tant au niveau personnel que professionnel. Pour cela, pas le temps de regarder en arrière, la nouvelle année a déjà débuté sur les chapeaux de roues, avec un agenda bien rempli.

Projets en cours

Québec

En effet, de la Bourgogne au Québec, le trait d’union n’est pas forcément évident. Pourtant, c’est ce que nous nous proposons de montrer, par le biais du vin de mon amie Claire Naudin, dont l’étiquette est réalisée par mes bons soins depuis quelques années déjà. Je préciserai mes avancées au fur et à mesure que le projet s’étoffera.

En Bourgogne encore,

Ensuite, à Gevrey-Chambertin, les prémices d’une exposition à La Rôtisserie du Chambertin sont initiées. Plus d’informations dans une prochaine actualité.

Ardèche Méridionale

Je cherche actuellement un lieu d’exposition en Ardèche aux alentours de fin juillet première quinzaine d’août. Après la belle exposition à Vinezac l’été dernier, je souhaite rééditer l’expérience dans un autre village de caractère d’Ardèche méridionale. Labeaume, Chassiers, ou encore Bannes font partie de mon trio de tête.Néanmoins, j’aimerai aussi exposer à Lablachère, comme une madeleine proustienne…Je vais à Chassiers la semaine prochaine pour rencontrer l’adjoint à la culture à ce sujet.

Provence

En parallèle, je suis au début de mes recherches pour travailler autour de « L’Homme qui plantait des arbres » de Giono. Je vais avancer sur ce texte et ce projet et les proposer aux journées Giono qui se tiennent tous les ans à Manosque. Pour m’inspirer des paysages du Sud, je vais aller m’immerger à Gordes pendant quelques jours au printemps. La nature environnante sera propice aux croquis et me donnera matières pour élaborer ce projet autour de ce court et puissant texte provençal.

Montagne

Enfin, et pas des moindres, je continue d’élaborer une recherche autour des similitudes et différences entre la trace en peinture et la trace en montagne. Pourquoi ces traces ? Dans quels buts? Georges Mallory répondait  « Parce qu’elles sont là! » quand lui a été posé la question sur le pourquoi aller en montagne. Autant en montagne qu’en peinture, cette conquête de l’inutile apparaît de plus en plus à mes yeux essentielle. La trace, celle qu’on laisse, celle qu’on inscrit, celle qui s’efface, celle  qui transcende cette condition humaine. Que jouons-nous dans l’élaboration de nos traces? Qu’en est-il du regard d’autrui porté sur celles-ci? Autant de questions qui trouveront réponses, dans la recherche que j’entreprends sur le sujet et qui m’emméneront

 

Mise en Abîme à Magny-Lès-Villers

Pendant les vendanges 2017 au domaine Naudin-Ferrand, j’ai pris le temps de croquer Marie, de Magny, dont la cuisine régale les vendangeurs affamés par les journées pleines et intenses. J’ai la chance de pouvoir vous proposer cette jolie mise en abîme. Il s’agit d’une huile sur toile, de 2018. Merci à Claire pour les photos.

Vous aimez ? Partagez et diffusez !

Leave a Reply